Grande pauvreté et droits de l’homme.

Conférence donnée aux Facultés universitaires Notre Dame de la Paix, à Namur (Belgique) , le 11 décembre 1986.

Grande pauvreté et Droits de l’Homme : voilà le thème que nous voudrions approfondir ensemble ce soir. Mon propos n’est pas de le traiter de façon théorique. Je voudrais l’examiner à travers ce que vivent et pensent ceux qui subissent aujourd’hui la grande pauvreté. A travers ce qu’ils nous apprennent, et à travers les engagements auxquels ils nous conduisent.    Je le fais d’autant plus volontiers, que c’est dans cette perspective de s’assurer des faits, de s’instruire de la réalité vécue, que les Facultés Notre Dame de la Paix à Namur ont renoué avec la pauvreté au moyen d’un séminaire annuel sur le Quart Monde. Votre institution a pris, là, une initiative évangélique remarquable.    « En ces temps-là, Jésus pris la parole et dit : Je te bénis, Père, Seigneur du Ciel et de la Terre, d’avoir caché cela aux sages et aux habiles de l’avoir révélé aux tout-petits. » Si nous prenons à la lettre ces paroles de Jésus, nous découvrons que les plus pauvres détiennent un savoir que nous n’avons pas et qui, pourtant, est essentiel pour nous. Un savoir qui éclaire le monde et qui nous enseigne sur Dieu. Dans cette perspective, le Père Xavier Dijon, à la Faculté de Droit, ici à Namur, a posé un acte significatif du rôle évangélique de cette Faculté dans le monde du savoir universitaire. Celle-ci n’a pas simplement, comme d’autres Facultés de Droit, renoué avec la recherche sur la pauvreté. Elle a fait entrer dans ses murs la voix, la vie, le savoir des très pauvres. Le savoir que Dieu Lui-même leur inculque, à travers leur expérience de vie, le savoir qui nous manquait pour approcher Dieu et bâtir correctement le monde.    C’est dans ce savoir révélé aux très pauvres à travers tant de souffrances et d’humiliations, que j’essaierai aussi de puiser ce soir. Je vous parlerai d’abord du lien entre grande pauvreté et famille sur lequel les familles du Quart Monde nous enseignent. Puis, j’aborderai la question : grande pauvreté et droits de l’homme. A partir de ce double lien : grande pauvreté et famille et grande pauvreté et Droits de l’Homme, nous pourrons alors réfléchir quelques instants et nous poser cette question : que faire, nous chrétiens, qui soit en conformité avec cette connaissance unique des opprimés qui nous est rendue ?

documents

Grande pauvreté et droits de l’homme
Un commentaire Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *