L’important est l’homme

Ces deux citations figurent dans une vidéo sur l’engagement des jeunes et le Forum Social à Dakar, 2011.

« Il est important de réaffirmer que le message que nous portons a un caractère planétaire. « L’important est l’homme. Plus l’homme est abandonné, méprisé, écrasé, plus il est précieux », tel est le message que nous portons au monde. C’est un message qui dépasse les civilisations, les races. Il est inscrit dans l’histoire de l’humanité par tous ces hommes, ces femmes qui l’ont porté, exprimé à travers les siècles, par tous ces peuples qui ont attendu, qui attendent que se réalise la primauté de l’homme dans le monde. »

Joseph Wresinski, 19 août 1985, session de programmation, Dossiers de Pierrelaye, sept./oct. 1985, 072 VQM.

« Le plus pauvre nous le dit souvent : ce n’est pas d’avoir faim ou de ne pas savoir lire, ce n’est même pas d’être sans travail qui est le pire malheur de l’homme. Le pire des malheurs, c’est de se savoir compté pour nul au point ou même vos souffrances sont ignorées. Le pire est le mépris de vos concitoyens, car c’est le mépris qui tient à l’écart de tout droit, qui fait que le monde dédaigne ce que vous vivez. Il vous empêche d’être reconnu digne et capable de responsabilité. Le plus grand malheur de la pauvreté extrême est d’être comme un mort vivant, tout au long de son existence. »

Joseph Wresinski, Les plus pauvres, révélateurs de l’indivisibilité des Droits de l’homme, in Refuser la misère, Le Cerf, Paris, 2007, page 221.

Cliquez ici pour voir la vidéo Donner sa place aux absents sur le site unheard voices – ceux qu’on n’entend pas. Les citations se trouvent à 6’20″-6’45″ et 8’13″-8’45″.

Un commentaire Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *