Ce que la misère nous donne à repenser avec Joseph Wresinski

Colloque international du 6 au 13 Juin au Centre Culturel International de Cerisy-la -Salle

A l’occasion du centenaire de la naissance de Joseph Wresinski, le Centre Culturel de Cerisy-la-Salle, en Normandie, haut lieu de la pensée en Europe, accueillera pendant une semaine en juin 2017 des universitaires de divers pays (Japon, Chine, Thaïlande, Afrique du Sud, Kenya, Bénin, Suisse, France, Belgique, Grande Bretagne, Pérou, Guatemala, Brésil, États-Unis et Canada) ainsi que des « praticiens » de la lutte contre la misère pour échanger sur « ce que la misère nous donne à repenser avec Joseph Wresinski».

Il sera possible de suivre ce Colloque en léger différé sur le site de Colloque TV – Colloque Wresinski  et sur le site de la campagne Stop pauvreté!

Des contributions en histoire, sociologie, anthropologie, psychologie, épistémologie, théologie, économie, et des contributions issues des expériences de vie dans la grande pauvreté et d’action aborderont les sujets suivant :  les exclus de la cité à la recherche de leur histoire ; le moment historiques où les plus pauvres sont devenus partenaires avec Joseph Wresinski ; repenser la responsabilité ; violence et don – repenser les relations humaines ; culture et grande pauvreté ; critique épistémologique et connaissance. Une séance commune entre les participants au colloque et ceux de l’université populaire Quart Monde de Normandie permettra de réfléchir à ce qu’a apporté Wresinski, en particulier pour que chaque citoyen (qu’il vive la misère ou non) et chaque institution sociétale ou politique sorte de l’impuissance face à la misère.

Le programme complet du colloque se trouve sur le site du Centre Culture International de Cerisy-la-Salle. Le colloque est placé sous le haut patronage de l’UNESCO.

Les communications de ce colloque seront mises en ligne sur ce site www.stoppauvrete.org jour après jour. Des tables rondes et conférences publiques seront organisées dans les pays des participants à partir de septembre 2017 pour approfondir avec un plus grand nombre « ce que la misère nous donne à repenser ». Des actes du colloque seront publiés à ultérieurement aux Éditions Hermann.

Pourquoi un colloque pour lutter contre la misère ?

L’accès de tous aux droits est un chemin pour faire reculer la misère. Mais est-ce suffisant ? Non. La fraternité est nécessaire, mais est- elle suffisante ? Non plus. Comment lier les deux ? Que voulait dire Wresinski par « la justice et l’amour enfin réconciliés » ?

Comment se fait-il que notre société comprenne si peu que ce dont souffrent le plus les gens en situation de pauvreté n’est pas tant de ne pas recevoir que de ne pas pouvoir donner ?

Pourquoi pense-t-on encore que Darwin a justifié l’élimination des plus faibles, pourquoi ce principe d’élimination et même parfois de sacrifice des plus faibles semble-t-il indépassable aujourd’hui ?

Pourquoi les luttes populaires pour la justice ont-elles eu tant de mal à se laisser inspirer et enseigner par celles et ceux qui sont les plus écrasés par l’injustice ?

Si les gens qui vivent l’injustice de la misère en ont honte et ne peuvent pas parler, comment en sortir ?

Toutes ces questions ne sont pas théoriques mais sont vécues concrètement par celles et ceux qui vivent la misère ou qui veulent lutter contre elle. C’est ainsi que Joseph Wresinski dès les toutes premières années d’ATD Quart Monde a eu à relever aussi le défi de la pensée. Si la misère est mal pensée, si elle est pensée par ceux qui ne la connaissent pas, les élans, les actions et les politiques ne parviendront à rien. Sous son impulsion, ATD Quart Monde a créé dès son origine un Institut de Recherche et de Formation aux Relations Humaines, des cercles de pensées, des universités populaires pour parvenir à remettre en cause les idées héritées sur la misère et confronter les questions qu’elle soulève..

Joseph Wresinski l’a toujours affirmé et vécu, il ne s’agit pas tant de sortir des gens de la misère seulement que de repenser le monde avec eux pour qu’il n’y ait plus de misère, pour que plus personne ne soit laissé derrière. Dans ce colloque il s’agira d’identifier ce que Wresinski a apporté de nouveau dans l’histoire de la lutte pour la justice, dans le domaine de la responsabilité, des relations humaines, de la citoyenneté, de la culture, etc… . Ces questions seront travaillées à partir des écrits et actes de Joseph Wresinski en les confrontant à des penseurs comme Marcel Mauss, René Girard, Paolo Freire, Simone Weil, Hannah Arendt… Il s’agir de voir ce que la misère donne à repenser non pas dans un but seulement intellectuel, mais pour parvenir à repenser et vivre autrement l’humain, les relations, la culture, la responsabilité, la spiritualité… Si on ne va pas jusque-là, on ne pourra pas venir à bout de la misère. C’est là un des apports les plus originaux d’ATD Quart Monde.

Vous pourrez avoir un écho quotidien du colloque sur le site  www.stoppauvrete.org  à partir du 6 juin et retrouver les conférences principales à partir du 11 Juin.

Un commentaire Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *