Petite vie de Joseph Wresinski –

Nouvelle édition 2017!

1956. Un homme arrive seul au camp de Noisy-le-Grand. Dans ce bidonville, Joseph Wresinski (1917-1988) rejoint enfin ceux qu’il ne cessait de chercher : hommes, femmes et enfants, familles totalement laissés à l’écart de la France des Trente Glorieuses.

Avec d’autres, dans un combat inlassable, et parfois aux limites de ce qu’il lui est possible d’assumer, il va alors consacrer son existence à leur rendre une dignité perdue, en fondant le Mouvement ATD Quart Monde.

« Les plus pauvres nous le disent souvent, écrit-il, ce n’est pas d’avoir faim, de ne pas savoir lire, ce n’est même pas d’être sans travail, qui est le pire malheur de l’homme. Le pire des malheurs est de vous savoir comptés pour nuls au point où même vos souffrances sont ignorées. »

Avec conviction, Jean-Claude Caillaux retrace la figure passionnée du père Joseph Wresinski, à un moment où le combat contre l’exclusion est plus que jamais d’actualité…

Lisez la recension parue dans Aléteia, le 29 avril 2017:

Le père Joseph Wresinsky, apôtre de la dignité

 

Un commentaire Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *