Dieu m’a fait signe.

Entretien avec Aline Jauffret, France Catholique-Ecclesia, n°1763, 26 septembre 1980.

Joseph Wresinski – le Père Joseph comme l’appellent ses proches – a consacré sa vie à la lutte contre la misère et l’exclusion sociale. En 1957, aumônier du Camp de Noisy-le-Grand, dans la banlieue parisienne, il fonde le Mouvement Aide à toute détresse, qui prend bientôt un essor considérable : devenu ATD Quart-Monde, le Mouvement est aujourd’hui implanté dans huit pays d’Europe, aux USA, en Amérique Centrale et en Thaïlande (et le sera bientôt en Afrique). Les militants y partagent les conditions de vie des familles sous-prolétariennes, dont ils s’efforcent de faire reconnaître l’existence et les droits. De grands progrès ont déjà été effectués grâce à cette action. Il reste encore beaucoup à faire, et le Père Joseph poursuit son combat, combat qui ne se définit pas en termes de lutte de classes mais de solidarité : reconnaître en tout homme un frère, cela exige de notre part à tous un changement de regard. Lui-même issu d’une famille très pauvre, le Père Joseph nous parle ici de son expérience pour lui indissociable de la rencontre de Jésus-Christ.

Télécharger le texte complet ci-dessous

Lire Télécharger
Un commentaire Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *