Ils attendaient que je les fasse prier.

Entretien avec Aline Jauffret, France Catholique-Ecclesia, n°1763, 26 septembre 1980.

Le Père Joseph nous parlait la semaine dernière de son enfance à Angers et de ses quatre années de vie ouvrière à Nantes. Aujourd’hui, il retrace son expérience de prêtre qui le conduisit toujours – que ce fût chez les cheminots ou en milieu rural – vers les plus pauvres. Ces plus pauvres au service desquels il se consacra entièrement en arrivant au camp de Noisy-le-Grand, en 1956 : le Mouvement ATD Quart monde allait naître, immense espoir pour les sous-prolétaires, jusque-là « rayés de la carte ». Grande leçon pour les sociétés développées qui avaient « oublié » les plus pauvres dans leurs plans de progrès.

0277_09_03_22a
Célébration de la fête de Noël à la Cité du Soleil Levant à Herblay, Val d’Oise

documents

Entretien avec Aline Jauffret 2ème partie
Un commentaire Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *