Face à la misère, quelle pédagogie critique ? De Paulo Freire à Wresinski | C. Aldana Mendoza

12 JUIN 2017 : CRITIQUE ÉPISTÉMIOLOGIQUE ET CONNAISSANCE

 

Carlos Aldana Mendoza est docteur en science de l’éducation, ancien ministre de l’éducation (Guatémala).

 

Colloque de Cerisy | Communication de Carlos Aldana Mendoza – VIDÉO ci-dessous

Le sens de mon intervention est de mettre en relief la relation qu’il y a entre la pensée du pédagogue le plus grand d’Amérique latine, Paulo Freire et celle du Père Joseph Wresinski. Wresinski a en commun avec Paulo Freire de proposer aux universitaires académiques d’écouter la voix des pauvres, non pas comme une source d’information mais comme une source de transformation et de libération. La voix des pauvres, quand elle est écoutée, respectée et valorisée, est une voix révolutionnaire ! La pensée du Père Wresinski, pour l’Amérique latine et en particulier le Guatemala, est une pensée révolutionnaire et pertinente, encore trop peu reconnue par les hommes politiques, les éducateurs, ou les fonctionnaires de l’éducation de nos pays.

VIDÉO DE LA CONFÉRENCE

Play with Vimeo

By clicking on the video you accept that Vimeo drop its cookies on your browser.

Un commentaire Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *